Interview : L’appel à témoins, un outil pour renforcer la parole des victimes de violences sexuelles

«Bien souvent les victimes pensent que personne ne va les croire, faute de preuves», explique Carine Durrieu-Diebolt, avocate spécialisée dans la défense de victimes de violences sexuelles. «Lancer un appel à témoins peut aider à retrouver d’autres victimes, ce qui va renforcer le dossier, et permettre de convaincre les juges de la culpabilité de l’agresseur présumé.» se souvient notamment d’une cliente ayant été agressée par un directeur de casting, mais dont la plainte avait été classée sans suite. «Un an plus tard une autre femme a porté plainte contre cet homme, et la police a fait le rapprochement. Au final l’agresseur a été condamné pour des agressions sur quatre femmes différentes... Dans ces deux cas, précise cependant l’avocate, c’est la qualité de l’enquête menée par la police qui a permis de retrouver d’autres victimes. Une part de «hasard» pour les parties civiles, qui n’ont que peu de moyens autres que la médiatisation des affaires pour retrouver d’autres témoins et fortifier leur dossier. »


Lire plus

Mots-clés :

Posts à l'affiche
Posts Récents
Archives
Rechercher par Tags
Retrouvez-nous
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square
  • Google+ Basic Square