top of page

Affaire du cabinet : accusations de viol contre Damien Abad ancien ministre : une troisième femme se constitue partie civile


ttps://www.lemonde.fr/societe/article/2024/01/11/accusations-de-viol-contre-damien-abad-une-troisieme-femme-se-constitue-partie-civile_6210301_3224.html



Damien Abad de l’avoir violée en 2011, s’est constituée partie civile dans l’information judiciaire visant l’ancien ministre des solidarités qui conteste les accusations, a-t-elle communiqué à l’Agence France-Presse (AFP) jeudi 11 janvier, confirmant une information de Mediapart. Benoît Chabert, l’avocat de Damien Abad, n’a pas souhaité commenter jeudi.

            

Cette femme avait déjà déposé plainte et obtenu l’ouverture d’une enquête préliminaire, classée en 2017, pour les faits qu’elle dénonçait et qu’elle avait racontés à l’AFP dès 2018. Elle a reçu au début de l’été un avis à victime l’invitant à se constituer partie civile dans la procédure.

            

« J’ai signé les papiers mercredi », a-t-elle déclaré à l’AFP. « Je ne veux pas laisser les deux autres plaignantes seules », a ajouté cette femme qui avait été meurtrie par le classement de sa plainte initiale. « Elle a pris le temps de la réflexion, c’est douloureux pour elle, mais elle a trouvé le courage de le faire et se sent prête désormais », a confirmé auprès de l’agence de presse son avocate, Carine Durrieu Diebolt.

                 

Margaux avait rencontré Damien Abad en 2009, alors qu’elle était vice-présidente des Jeunes Démocrates à Paris. En janvier 2011, elle aurait retrouvé M. Abad un soir à Paris et ils auraient eu une relation sexuelle d’abord consentie puis contrainte, empreinte « d’irrespect, d’injonction et d’insistance ».

                             

               

Damien Abad placé en garde à vue en juin

            

L’instruction visant Damien Abad a été ouverte pour viol et tentative de viol le 21 juin après une enquête préliminaire faisant suite à la plainte d’une autre femme, surnommée Laëtitia, qui accusait le député d’avoir tenté de la violer lors d’une fête organisée chez lui, à Paris, au premier semestre de 2010. Damien Abad avait été entendu par les policiers en garde à vue le 7 juin.

            

Une autre femme, surnommée Chloé, s’est constituée partie civile au début de juillet dans la procédure. Elle avait de son côté raconté à Mediapart un « black-out » après avoir bu une coupe de champagne offerte par Damien Abad dans un bar parisien à l’automne 2010, et assurait s’être réveillée avec le député « dans une chambre d’hôtel proche du bar », « en sous-vêtements », « en état de choc », « cotonneuse », le « corps courbaturé et douloureux », suspectant d’avoir été « droguée ».

                

L’ancien chef des députés Les Républicains, âgé de 43 ans, a été pendant quelques semaines de la mi-2022 l’éphémère ministre des solidarités, de l’autonomie et des personnes handicapées. Il était une prise du président Emmanuel Macron à droite, et siège désormais de nouveau à l’Assemblée nationale en tant que député de l’Ain.

Comments


Posts à l'affiche
Posts Récents
Archives
Rechercher par Tags
Retrouvez-nous
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square
  • Google+ Basic Square
bottom of page