Accusations contre Nicolas HULOT : avec mon interview. Journal 20 minutes

Le parquet ouvre une enquête


Au total, au moins six femmes, dont une mineure au moment des faits, accusent l'ex-animateur et ancien ministre de viols ou d'agressions sexuelles. Des faits a priori prescrits, et que le militant écologiste nie formellement.

Le parquet de Paris a néanmoins ouvert ce vendredi une enquête des chefs de viol et agression sexuelle. Le reportage de France 2, souligne la procureure de Paris Laure Beccuau dans un communiqué, met en cause Nicolas Hulot « pour des faits susceptibles d’avoir été commis à Paris à l’égard d’une victime mineure ». Les investigations ont été confiées à la brigade de protection des mineurs de la police judiciaire parisienne. « Elles s’attacheront à déterminer si les faits dénoncés peuvent caractériser une infraction pénale et si, au vu de leur ancienneté, la prescription de l’action publique est acquise. » Il s’agit aussi d’identifier des victimes plus récentes.

« Il peut y avoir un procès »

« Dans ce type d’affaires, la règle, au parquet de Paris, est d’ouvrir une enquête préliminaire pour vérifier la prescription et rechercher d’autres victimes, explique Me Carine Durrieu-Diebolt, avocate au barreau de Paris spécialisée dans la défense des victimes de viol et d’agressions sexuelles. S’il y a des victimes pour lesquelles les faits ne sont pas prescrits, il peut y avoir un procès. »

La question des preuves

En cas de nouveaux témoignages se pose toujours la question des preuves de l’agression sexuelle, souvent après plusieurs années sa commission. « Même des années après – car il faut souvent du temps pour parler en raison du traumatisme subi –, on peut avoir des éléments de preuve, souligne l’avocate. Si la victime s’est confiée à un proche après les faits, si elle a bénéficié d’une prise en charge psychologique, ou encore si elle a des traces d’échanges avec l’agresseur comme des SMS ou des e-mails, cela constitue des éléments de preuve. » Et Carine Durrieu-Diebolt de conclure : « La parole de plusieurs victimes qui ne se connaissaient pas, c’est hautement crédible. »

Société

Posts à l'affiche
Posts Récents