L'Express : Procès Preynat. "Ce sont toujours des éléments qui nous intéressent..." souligne Me Carine Durrieu-Diebolt, avocate pénale spécialisée dans la défense de victime de violences sexuelles.

January 16, 2020

Procès Preynat : quand le passé de victime des pédocriminels resurgit à la barre. L'ancien prêtre assure avoir été victime d'agressions sexuelles dans son enfance. L'Express s'est penché sur la manière dont la justice tient compte de ce passé. ...

"Ce sont toujours des éléments qui nous intéressent, pas forcément pour justifier l'acte ou pour obtenir une réduction de peine, mais parce qu'un procès pénal a pour objet, en plus de la détermination de la juste peine, la compréhension du passage à l'acte : pourquoi l'agresseur en est-il arrivé là ?", souligne Me Carine Durrieu-Diebolt, avocate pénale spécialisée dans la défense de victime de violences sexuelles. Une meilleure connaissance du passé du prévenu, y compris des violences dont il aurait pu être la victime, peut ainsi permettre de "mieux adapter la peine en étudiant les possibilités de réadaptation de l'agresseur", détaille l'avocate, citant par exemple la demande d'une "prise en charge psychologique" ou la "participation à des groupes de parole". "L'injonction de soins est systématiquement demandée dans ce genre d'affaires mais les moyens font défaut pour la prise en charge", regrette néanmoins la magistrate Katia Dubreuil. 

 

 

 

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

Posts à l'affiche

Pour améliorer les droits des victimes : mon audition au sénat le 7 mai sur les violences sexuelles

May 7, 2020

1/10
Please reload

Posts Récents
Please reload

Archives